Résister à Paris



En effet, des Français ont eu l'audace, le courage de résister à l'ocupant en plein Paris, de 1940 à 1944.

Vous verrez ci - dessous quelques - unes des traces qu'ils ont laissées car la Nation les a reconnus et a construit un monument à leur mémoire, a apposé une plaque commémorative.

Ce choix n'est pas exhaustif, vous vous en doutez bien : il sera complété.



Commençons par celui qui appela à la Résistance le 18 juin 1940. Il s'agit de Charles de Gaulle (1890 – 1970).

Sa statue figure en bas des Champs - Elysées.
Plaque pour le Commandant Louis Hélié.
La Croix de Lorraine a été surmontée d'un signe mathématique qui signifie le vide.
Espérons que la personne qui a fait cela sait reconnaître une Croix de Lorraine d'une croix gammée et sait qu'elle a servi de signe de ralliement aux patriotes français. Son geste est aussi futile qu'agaçant. Qui ira cracher sur sa tombe ?

Mais le Commandant Hélié, me direz - vous ?
Il est question de lui ici.

Cette plaque se situe dans la rue de Seine, elle longe la Mazarine (la Bibliothèque Mazarine où j'ai eu le plaisir de travailler jadis) avant que de passer sous un porche et de déboucher sur la Seine. Merveilleux endroit.
La Résistance est la lutte contre l'occupant. Cette lutte se fait avec tous les moyens disponibles : fusils, bombes mais aussi livres. Comme l'ouvrage de Vercors, précieux chef d'œuvre, Le silence de la mer.

Cette plaque se trouve, sur la rive gauche, à l'entrée de la passerelle des Arts : elle enjambe la Seine face à la Mazarine, vers le Louvre.