CHAPITRE 1 : LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE
(1914 – 1918), UNE GUERRE TOTALE



Le vocabulaire commence au numéro 21 car un chapitre a disparu du programme et que je n'ai pas refait ma numérotation.



21 – Colonie : territoire et population contrôlés par une puissance (européenne au XIXe et XXe siècles) qui en tire des richesses.
 
22 – Bellicisme : manière de penser (doctrine, idéologie) et attitude d'un Etat (d'un pays, d'une société, d’un parti politique) qui pensent que la guerre est une bonne solution pour régler les problèmes entre États.
 
23 – Pacifisme : manière de penser (doctrine, idéologie) et attitude d'un Etat (d'un pays, d'une société, d’un parti politique) qui refusent la guerre et préfère la paix.
 
24 – AlsaceLorraine : territoires pris à la France par l’Allemagne lors de la défaite de Napoléon III face à la Prusse.
 
25 – Triple Entente : alliance militaire entre la France, le Royaume – Uni et l’Empire de Russie avant 1914.
 
26 – Triple Alliance : alliance militaire entre l’Empire allemand, l’Empire austro – hongrois (l’Autriche – Hongrie) et le royaume d’Italie avant 1914. On dit aussi Triplice.
 
27 – Nation : une nation est un ensemble de personnes qui ont des points communs (histoire, langue, cuisine, coutumes etc.), qui veulent vivre ensemble. Au XIXe siècle, en Europe, de nombreux peuples ont voulu que leur nation ait un État, un “pays” et qu’ils ne soient pas commandés par d’autres (exemple : les Polonais ne voulaient pas être commandés par les Autrichiens, ni par les Russes, ni par les Allemands). Ils ont voulu former un État – Nation. Les exemples contemporains ne manquent pas, par exemple :
 
28– Nationalisme : amour de sa patrie qui peut aller jusqu’à la haine des autres populations. Le nationalisme peut mener au racisme car celui qui est nationaliste se croit supérieur aux autres. Au XIXe siècle, le nationalisme n’est pas (encore) raciste mais il l’est au XXe.
 
29 – Patriotisme : amour de sa patrie.
 
30 – Belligérant : nom que porte un État qui fait la guerre.
 
31 – Isolationnisme : doctrine (= manière de penser et d’agir, ensemble d’idées, idéologie) qui conduit un pays (un État) à s’isoler, à ne pas s’occuper des affaires des autres États dans le monde. Les États - Unis, en 1914, sont isolationnistes car ils ne veulent pas s’occuper des affaires européennes.
 
32 – Interventionnisme : doctrine qui conduit un pays (un État) intervenir dans les affaires des autres États dans le monde. Les États - Unis, en 1917, sont interventionnistes car ils veulent s’occuper des affaires européennes.
 
33 – Front : zone des combats.
 
34 – Arrière : zone où vivent les civils, en arrière du front.
 
35 – Mutinerie : révolte de soldats qui refusent d’obéir aux ordres. 1917 est l’année des mutineries des armées en France (et ailleurs en Europe).
 
36 – Poilu : surnom donné au soldat français durant la PGM.
 
37 – Boches : appellation péjorative donnée au soldat allemand durant la PGM (encore en usage durant la SGM). Déjà en usage lors de la guerre franco – prussienne de 1870 – 1871.
 
38 – Tranchée : boyaux creusés dans la terre afin de protéger les soldats des tirs ennemis.
 
39 – Ypérite : nom d’un gaz de combat, surnommé le gaz moutarde utilisé à Ypres (Ieper en Belgique) durant la PGM. Il est un gaz de combat, un gaz toxique.
 
40 – Blocus : encerclement d’un pays ou une ville ennemie afin d’empêcher le ravitaillement. Ce blocus a eu des effets sur l’Allemagne où les populations ont subi de graves pénuries, c – à – d le manque de nourriture.
 
41 – Censure : contrôle par une autorité, un Gouvernement de la liberté d’expression (courrier personnel), contrôle de l’information (journaux, livres).
 
42 – Propagande : manière pour une autorité, un Gouvernement d’influencer l’opinion publique pour lui faire accepter ses idées. Les journaux, les livres, les affiches, le cinéma, les réunions publiques sont les moyens, durant la PGM, de la propagande. On dit aussi bourrage de crâne.
 
43 – Armistice : accord pour la cessation des combats. Il a lieu le 11 - 11 - 1918.
 
44 – Traité de Versailles : traité de paix signé à Versailles, le 28 - 06 - 1919 entre les belligérants qui réorganise l’Europe après la guerre.
 
45 – SDN : Société des Nations. Organisme international dont le but est d’éviter les guerres et de servir d’arbitre entre les États. C’est Th. W. Wilson, Président des États - Unis, qui en est le promoteur. La SDN siège à Genève, en Suisse.
 
46 – Diktat :  terme allemand pour désigner le Traité de Versailles qui leur a été “dicté”, “imposé”. Les patriotes et les nationalistes allemands refusent le traité et chercheront à le faire réviser dès après 1918.
 
47 – Der des Ders : abréviation qui signifie “(La) Dernière (guerre) des Dernières (guerres). Souhait des Anciens Combattants français que ce conflit fût le dernier.
 
48 – Gueules Cassées : surnom que portent les soldats français blessés au visage et défigurés. Voir le livre de Marc Dugain, La Chambre des Officiers. Un film au même titre s’en est inspiré.
 
49 – Anciens Combattants : les associations d’Anciens Combattants sont puissantes et nombreuses chez les anciens belligérants. Elles réunissent tous ceux qui ont partagé la même expérience du feu (c’est – à – dire du combat). Elles peuvent être pacifistes ou bien nationalistes et revanchardes.

49b – Munitionnettes : nom donné aux femmes qui ont travaillé dans les usines d’armement durant la PGM.

49c – Embusqués : nom donné aux personnes qui ont volontairement échappé à la guerre en faisant jouer leurs relations ou par d’autres faux prétextes.

49d – 1 350 000 : nombre de Français tombés pour la défense de la patrie entre 1914 et 1918.

49e – Le Feu : livre d’Henri Barbusse qui décrit la guerre. Grand succès (mérité) de librairie.

49f – Rosalie : surnom donné par les poilus à leur baïonette.

49g – Casque Adrian : nom du casque français durant la guerre. Un bon exemple d'un site bien fait.

49h – Fusil Lebel : nom du fusil du poilu.

49i – Marraines de guerre : femmes à l'arrière qui écrivent à des soldats pour soutenir leur moral.