DOCUMENT ÉTUDIÉ PAR ÉCRIT DURANT L'ANNÉE SCOLAIRE 2018/2019

DOCUMENT INCLUS DANS LE C4

DOCUMENT 2
LISTE DES DOCUMENTS DE L'ANNÉE




Document
Commentaire
Comment commenter un document ?

Dans un premier temps, il s'agit d'en faire la présentation, puis il faut en faire la description, enfin, vous n'oubliez pas de donner la signification de ce document.



Remarque : j'ai souligné les mots précis présents dans le vocabulaire qui doivent figurer dans vos réponses.

Les mots que vous apprenez par cœur doivent être réutilisés dans vos devoirs.


1 – Présentation :
quelle est la nature du document ?
Il s'agit d'une affiche française de 1918 réalisée par un illustrateur connu de l'époque, Bruno Chavannaz.


2 – Description :
Comme souvent, ces documents se composent de deux parties : des éléments textuels, des éléments iconographiques*.

Il y a trois phrases de haut en bas.
En haut, il s'agit du titre de l'affiche, en quelque sorte : "Emprunt national 1918". Au centre, à droite, est inscrit le nom de la banque qui organise cet emprunt (la Société Générale). Enfin, en bas à droite, la phrase, qui est un slogan, "Pour nous rendre entière LA DOUCE TERRE DE FRANCE" est le but de cet emprunt.

L'image se caractérise par deux plans : au premier, deux femmes, à l'arrière, travaillent dans un champ avec un enfant. La femme, au tout premier plan, apparaît triste. Un peu plus loin, un homme, sûrement âgé car il ne fait pas la guerre, s'éloigne avec un chariot chargé de foin.

Le second plan a lieu dans le ciel : Marianne, reconnaissable à son bonnet phrygien, montre de la main, la direction du front où se dirigent des soldats français, des poilus.

3 – Signification :
Pourquoi cette image a – t – elle été faite ? Dans quel but ?
Ce document s'explique par la nécessité pour la France de trouver de l'argent pour financer la guerre (acheter des armes, faire marcher les usines d'armement).

Cette image fait appel au sentiment patriotique de l'arrière qui verse de l'argent pour défendre la France.

Sur cette affiche, le visage de profil de la paysanne en fichu est à la même hauteur que Marianne : une simple paysanne est l'égale de l'allégorie de la République.

Conclusion : ce document est l'un des très nombreux exemples d'affiches patriotiques émises par les pays belligérants de la Grande Guerre de 1914 – 1918 pour que l'arrière donne ou prête de l'argent pour la production d'armement car la guerre coûte cher. On peut le rapprocher de l'Appel aux femmes françaises de 1914 et de l'affiche d'Abel Faivre de 1915, "on les aura".